Accueil | Communes  | Le père Villar | Caricatures  |    Savoir   |
ISLE SAINT GEORGES
 
                                                                              Novinbr'art 2017 : "Vie des rues"
                                                 
                                          
Place de la comédie de Micheline Rougier-Toussain de Martillac
           Quelques images de cette magnifique exposition de trente artistes, encore visible ce dimanche 12 novembre                          
   
     Dynamisme de Mme Huguette Seuve de St Pierre d'Aurillac
     
                         Narcisse de Mme Isabelle Piazza de St Léon          
   
   Sur le pas de la porte de Mme Mireille Picard de St Morillon

             
                    Rue de Marrakech de Jean Pierre Grasse de Cenon
   
            Petite bouille de Marcela Vacher de Savignac de l'Isle
       
                    Tristesse colorée de Jacques Dominé de Salignac
   
Désir d'amour de Lucette Bérard de Martignas sur Jalle
                               
               La porteuse d'eau de Marcela Vacher de Savignac sur l'Isle

     Partageons la rue et le pays de Florence Lecomte de Portets
                     
        Les petits virtuoses de la rue de Jacques Dominé de Salignac
                      Moi, ce qui m'a blessé, c'est que tu ne m'as pas compris !
Consil municipal du mercredi 22 mars 2017 - Dix présents et trois procurations et toujours le même spectateur. On désigne un secrétaire de séance puis on adopte le compte rendu du conseil précédent. Sur présentation du maire on adopte l'adhésion à Gironde ressources pour un montant de 50€ par an.
La délibération suivante qui parait plutôt simple, ne va pas l'être. Il s'agit de décider de la création d'un poste d'adjoint. Le vote se fait à bulletins secrets et il y a quatre voix pour avec une élection  à suivre, quatre pour aussi, mais sans élection en suivant et enfin cinq voix contre... Il faut donc revoter car il faut la majorité absolue. Il va y avoir plusieurs votes en suivant et après plusieurs discussions,  on décide de créer un poste d'adjoint par 7 voix pour et 6 contre. Il n'y aura pas pour le moment d'élection à ce poste complémentaire dans l'immédiat et en suivant.
Le maire présente ensuite la baisse des indemnités du maire et des adjoints qui passeraient de 35 % à 20,58 % en 2017. Il explique et il n'y a pas de vote.
Le suivi du projet des jardins partagés va créer un vaste et chaud débat. Le maire dit qu'il est pour ce projet mais qu'il n'a pas apprécié de ne pas être prévenu d'un réunion qui s'est tenue ainsi que des affiches, comme chez Patou. Pour lui, il y a un problème de méthodologie. Le conseiller, fer de lance du projet, lui répond : " Moi, ce qui m'a blessé, c'est que tu ne m'as pas compris." Il y a plusieurs critioques envers le maire qui voudrait tout contrôler, est-il dit. Une élue intervient à son tour et le maire pense qu'on s'est mal compris.
Suite à une question d'une élue,  on aborde une question concernant l'école qui va avoir entre cinquante cinq à soixante élèves, pas plus, et que va-t-on faire ? Pourquoi ne pas se regrouper avec une autre commune ?
Les subventions aux associations sont ensuite proposées et adoptées par le conseil.
Suit un nouveau débat sur l'installation de compteurs Linky dans les foyers proposée par le SDEEG. Unanimité contre.
En revanche, le conseil est pour à l'unanimité, du groupement du SDEEG ce qui permettra 10 % déconomie. Il n'y a pas de questions divrses et c'est la fin de ce conseil car les élus vont partager un repas entre eux, repas où chacun d'eux a amené sa participation d'ingrédients et autres. A la fin de ce repas, une réunion non publique devrait avoir lieu entre eux.
                         "Faut pas toujours se cacher derrière le porte-monnaie"
Conseil municipal du mercredi 14 décembre 2016 - Ce soir, nous sommes dans la salle des Gravettes suite aux travaux en cours après le terrible incendie qui a ravagé plusieurs bâtiments communaux.
Douze élus présents ce soir et un spectateur, vous voyez qui ? Jean Christophe est désigné comme secrétaire de séance. Le Maire présente la liste des débats avec un projecteur de tous les textes à examiner. Le premier débat concerne la gouvernance communale. En effet, le Maire qui en a la charge, pense que l'incendie qui a ravagé certains bâtiments communaux, a perturbé sa gestion de la gouvernance et généré un certain immobilisme. Il indique qu'il  y aura un nouveau poste d'adjoint en 2017. Le débat sur la gouvernance va durer une heure de temps, pas moins. Une dame indique qu'elle aimerait que l'on se voit après les conseils d'école et un élu dit qu'il faudrait qu'on ait un langage clair et constructif. Il est aussi question des manuels scolaires à acheter.
Le maire souligne que l'école, c'est le budget le plus important de la commune. Après une intervention d'une élue indiquant qu'il faudrait plus de dialogue avec les enseignants, le Maire répond qu'il n'y a pas de blocage et que les relations avec les enseignants, sont bonnes, et il ajoute :" Faut pas toujours se cacher derrière le porte-monnaie." La discussion va être extrêment longue et pratiquement tous les élus interviendront dans ce vaste débat.
On va aussi parler longuement des chemins de randonnée, du pacte territorial, du réglement intérieur périscolaire. Le Maire demande ensuite "si sur le principe, ça vous va ?" sachant que sur ce sujet il y aura une réunion fin janvier. Ouf, c'est fini !
Le conseil est unanime pour adopter la convention avec Gironde Numérique ainsi que la modification budgétaire proposée par M. Lemire. Unanimité également, pour adopter la modification des statuts de la CCM, et aussi de la mise en place de zéro phyto sanitaire.
Il est ensuite question de  la consolidation et de la sécurisation du pontet, route des palus entre Isle et Beautiran et de son budget.
Enfin , le dernier sujet à l'ordre du jour concerne la demande de subvention pour une classe découverte  envisagée pour mars, une sortie à la montagne de deux classe sur cinq jours. Il va encore faire l'objet d'un vaste débat  où l'on entendra parfois de drôles de choses comme : "Tu attaques les instits !" ou " Non, les instits ne sont pas à la hauteur" ou bien encore "Moi, je ne suis pas d'accord avec ça,  on prend les gamins pour des otages".
Après un débat d'une grande virulence, on adopte la proposition du maire de boucler le budget de la sortie découverte avec un don de 500 € qui équilibrera celui-ci.
Côté infos, il est question du conseil municipal des jeunes, des panneaux et banderoles et des jeux dans le bulletin municipal. Concernant le local consacré aux jeunes, il faut un encadrant. Il est aussi question du jardin commun et du concours des maisons fleuris.
Ce conseil, long de deux heures trente, se termine par une dernière info du Maire qui indique que sa fille a été mise bénévolement en renfort dans l'encadrement de la cantine scolaire.
 haut de la page